Squashlibre

Enquête de la Fédération Internationale de Squash suite aux réclamations affirmant que les champions juniors ont 20 ans

L’équipe junior du Pakistan championne du monde heureuse après avoir battu l’Egypte en finale. Israel Ahmed est le deuxième en partant de la gauche et Abbas Shoukat est à droite.

Par Alan Thatcher, Editeur de Squash Mad. Traduction Fred Cadeau

La fédération internationale de squash (WSF) enquête sur les réclamations affirmant que le Pakistan aurait fait jouer deux joueurs trop âgés lors de leur victoire aux derniers championnats du monde en Pologne: Israr Ahmed, qui a battu le numéro 1 égyptien Saadeldin Abouaish trois jeux à zéro ainsi que son coéquipier aussi victorieux Abbas Shoukat.

 

Des compte-rendus datant de 2013 confirment qu’Israr et Shoukat jouaient déjà des tournois alors qu’ils dépassaient l’âge limite mais cette pratique a continué sans être encadrée par les autorités régionales, nationales et internationales.

 

Une source au Pakistan affirme aujourd’hui que la faute incombe aux officiels corrompus qui n’ont que peu ou pas d’expérience dans le monde du squash. « Ils continuent de bafouer les règles dans l’espoir d’obtenir des succès internationaux au niveau junior car le fossé est trop grand au niveau sénior » dit-il.

 

« Leur jeu c’est de montrer des titres. Ils ne peuvent pas gagner de titres PSA donc, à la place, ils essaient d’obtenir des succès au niveau junior en s’appropriant la gloire. A mon sens, il y a un gros manque d’honnêteté et de sincérité de la part de ces officiels haut placés envers le sport. Les joueurs ne font que ce qu’on leur demande de faire ».

« Je ne serai pas surpris si cette information est confirmée. Mais encore une fois, je pense que ceux qui ont emmené ces joueurs en Pologne tout en sachant qu’ils dépassaient l’âge limite doivent être mis face à leurs responsabilités. Des joueurs comme Israr Ahmed ne peuvent rien faire seul. Les équipes adverses doivent prendre cela très au sérieux. Une année, plusieurs parents ont fait marche arrière au British Open Junior car les organisateurs ne voulaient pas avoir les mains sales. Cette fois, les autorités doivent agir. Ces pratiques sautent aux yeux, c’est évident.

Il est temps de s’occuper sérieusement de ces agissements. Qamar Zaman a toujours haussé la voix sur le problème du dépassement de la limite d’âge depuis que son propre fils Mansoor et son neveu Shahid ont quitté les juniors et pourtant il a voyagé avec l’équipe cette fois. Il aurait dû savoir qu’Israr n’avait pas l’autorisation de jouer là-bas ».

 

Squash Mad a publié ce rapport en juin 2013, ce qui montre clairement que la fédération asiatique de squash se posait déjà des questions à propos du même groupe de joueurs qui, à l’époque, jouaient de manière illégale dans les compétitions U-17.

 

Le rapport révèle la tricherie à grande échelle comme suit : « La Fédération Pakistanaise de Squash (FPS) a contrôlé quasiment tous les joueurs junior du pays en 3 phases : d’abord en juin l’an dernier à Islamabad où 14 joueurs de la catégorie U-11 dépassaient la limite d’âge ; 18 joueurs pour la catégorie U-13 ; 22 joueurs en U-15 ; 34 en U-17 et 31 en U-19.

 

 

Déjà Israr et Abbas Shauqat faisaient partie de ceux qui dépassaient la limite d’âge pour cette catégorie (U-17) selon la FPS.

Notre contact au Pakistan a déclaré : « donc, selon ce rapport, ils avaient au minimum 17 ans en juin 2013. Ce qui veut dire qu’ils devraient avoir au minimum 20 ans aujourd’hui. Cela montre aussi que la FPS a continué à tricher ouvertement tout ce temps et que la Fédération Asiatique et la Fédération Internationale de Squash (WSF) ont fermé les yeux sur cette affaire alors que cette information était du domaine public ».

 

 

La WSF a confirmé que le sujet a été abordé par les équipes adverses pendant le tournoi à Bielsko Biala où l’ancien géant Pakistanais a gagné son premier titre depuis 2008.

 

Des rapports médiatiques ont refait surface révélant que la FPS interdit aux joueurs dépassant la limite d’âge de participer aux compétitions nationales mais qu’elle continue de les sélectionner en connaissance de cause pour les compétitions internationales.

Pakreception-768x262 

Le Pakistan a organisé une réception pour l’équipe junior dont les résultats font l’objet d’une enquête.

 

Le Président de la WSF Andrew Shelley a écrit aux Fédérations Pakistanaise et Asiatique dans le but de clarifier la situation et à donner la permission au site Squash Mad de publier sa correspondance :

« La Fédération Pakistanaise de Squash doit se rendre à l’évidence qu’un grand nombre d’officiels pensent que certains joueurs Pakistanais possèdent des passeports qui ne sont pas en adéquation avec leurs âges réels. De même la Fédération Pakistanaise de Squash doit avoir l’opportunité de faire taire les soupçons en prouvant la validité de ces passeports.

 

Pour cela, la Fédération Asiatique de Squash devrait imposer à tous les compétiteurs du Pakistan participant aux championnats junior asiatiques en septembre d’accepter une procédure de vérification d’âge organisée à Kuala Lumpur dans le cas où ces joueurs étaient sélectionnés par la FAS avant qu’ils ne jouent en compétition.

 

Cela leur permettrait d’être formellement lavés de tout soupçon et ainsi en finir avec les rumeurs (cela permettrait aussi à tous les joueurs qui avaient aussi participé aux championnats du monde junior de ne plus avoir de doutes sur les résultats obtenus) ».

 

WSFjuniors16-1

 

La cérémonie de clôture en Pologne

 

Lors de la compétition en Pologne, le Pakistan a battu l’Australie en quarts de finale, les Etats-Unis en demi-finale et l’Egypte en finale.

Israel Ahmed a participé à chacun de ces trois matches. Dans leur groupe de qualifications, ils ont battu l’Allemagne et Hong Kong. Ahmed a aussi participé à ces matches.

 

Si la tricherie du Pakistan était confirmée, les nations rivales qui sont furieuses demanderaient un arbitrage déclarant les résultats de 2016 non valables. Que l’Egypte soit déclarée championne reste encore à être clarifié.

 

Un article publié au Pakistan par ‘The News’ et écrit par Waqar Hamza en date du 21 mars 2015 montre encore clairement que cette information est du domaine public depuis très longtemps.

 

Le Pakistan a déjà été exclu du British Open Junior ces deux dernières années pour avoir fait preuve de manque de rigueur quant au contrôle des âges de leurs joueurs au sein des compétitions par groupes d’âge alors que des rumeurs de tricherie s’accumulent depuis des décennies.

Cet article est publié ci-dessous :

 

 

Karachi : La Fédération Pakistanaise de Squash (FPS) a autorisé des joueurs dépassant la limite d’âge à participer aux compétitions junior internationales alors qu’elle les a exclu des compétitions junior nationales.

 

‘The News’ a appris que la fédération n’a pas permis à sept joueurs de participer au premier championnat SNGPL dans la catégorie U-19 à Lahore car ils étaient trop âgés alors que certains d’entre eux avaient joué les compétitions junior internationales et avaient de bons classements au niveau asiatique.

 

Les joueurs concernés sont Sikander Khan du Sindh, Israr Ahmed, Kashif Asif, Awais Ahmed et Dawar Shahid du Punjab et Attaulah Shah et Sajid Khan du Khyber Pakhtunkhwa.

 

Ces joueurs trop âgés ont pourtant participé aux compétitions internationales sur la base de leurs dates de naissance apparaissant sur leurs passeports qui sont tous faux.

Selon des sources, la FPS a déclaré que Sikandar Khan dépassait la limite d’âge puisque sa date de naissance déclarée pour la compétition nationale était le 10 février 1996. Sur son passeport, sa date de naissance est le 15 janvier 1998. Il est classé 108ème en Asie.

IsrarAhmed

Israr Ahmed (à droite) a été exclu de la compétition car sa date de naissance est le 16 novembre 1995 mais il est classé 19ème en Asie grâce à sa date de naissance sur son passeport : le 7 juillet 1996.

Israr a récemment participé à deux championnats junior au Qatar où il a gagné le titre en U-19 au Qatar Open et a terminé 3ème à l’Open de Doha.

 

Kashif Asif est un autre joueur du Punjab qui n’a pas été autorisé à participer à la compétition à Lahore car il dépassait la limite d’âge puisque sa date de naissance était le 3 décembre 1995. Cependant, il a participé aux deux Opens au Qatar ce mois-ci dans la catégorie U-17. Il a gagné le titre dans ces deux compétitions.

Ataullah Shah, Dawar Shahid et Sajid Khan ont aussi été exclus de cette compétition puisqu’ils avaient tous la même date de naissance (10 octobre 1993).

 

« Ceci est une pratique approuvée par notre comité exécutif » a déclaré le secrétaire de la FPS Amir Nawaz. Il a ajouté que la fédération, à travers une campagne de vérification des âges des joueurs, avait obtenu des résultats concernant le problème de dépassement de la limite d’âge des joueurs junior.

Cependant, il n’a pas pu expliquer pourquoi les joueurs dépassant la limité d’âge avaient été autorisés à participer aux compétitions internationales.

 

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response